Sélectionner une page

Agir Local

POUR CONTRER À SON NIVEAU LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

appropriation 50 projets

9 octobre 2020

50 projets de réduction de CO2e,

Locaux, efficaces

Etat des lieux

Belle motion de synthèse que ce dessin à deux auteurs (le cartoonist canadien Graeme MacKayet un dessinateur argentin; source INTA). La petite phrase en bas en anglais c’est « lavez vous bien les mains et tout ira bien ».

Avec notre usine citoyenne de fabrication de masques nous avons vu que l’on pouvait contrer la première vague de Covid à notre niveau ; 600 volontaires, 40 000 masques produits et distribués en 10 semaines, lorsqu’il y avait pénurie ; et que le gouvernement disait que ça ne servait à rien. 13 millions si cette usine citoyenne avait été généralisée au territoire national. Là était l’enjeu d’une articulation locale-nationale, enjeu que l’on va retrouver pour contrer la changement climatique : 40 000- 13 millions.

Les deux autres vagues ont une caractéristique : on peut traiter la crise économique par la crise climatique. Retourner une vague contre l’autre en quelque sorte. Je vais y revenir.

Je vous montre d’abord la même image mais faite par les scientifiques du climat : nous en sommes à déclencher un réchauffement de 1,5°C ; nous sommes près d’entrer dans le rouge. A deux mandats municipaux d’ici ; ce mandat qui commence et le suivant.

Voilà la situation. Soit on s’en lave les mains ou on bidouille, c’est pareil ; soit on prend le changement climatique à la hauteur des enjeux, à la hauteur de la vague.

Prendre le changement climatique à la hauteur des enjeux, retourner une vague contre l’autre, cela consiste à réduire de 80% nos émissions dans les deux mandats municipaux qui restent ; avec une cinquantaine de projets locaux efficaces, dans le plaisir de vivre.

je ne vais pas développer ce que nous avons à perdre à ne rien faire ou faire semblant de faire. L’actualité parle d’elle-même. Par exemple cette image des réfugiés des incendies sur la plage en Australie.

On peut se demander ce que l’on a à y gagner à développer 50 projets pendant ces deux mandats. Il se trouve que réduire nos émissions de CO2e à coup de projets locaux efficaces fait gagner du pouvoir d’achat et du bien être, fait monter en compétences les acteurs locaux, développe l’emploi local, diminue la pauvreté, invente une nouvelle forme de démocratie dans l’action.

Au bout, nous pouvons encore échapper à la vague climatique.

Mais c’est maintenant.

50 projets locaux efficaces, c’est ce que nous vous proposons ce soir de lancer sur Vauréal, Jouy le Moutier et Maurecourt. Méthodiquement, progressivement.

Comment ? En passant à l’action là où nous vivons, c’est à dire là où nous pouvons en décider, du citoyen à la Région.

Avec qui ? Avec nous, les habitants, les entrepreneurs, les élus locaux, avec les autres territoires et leurs forces vives, projet par projet, sans autre préalable que l’accord sur un projet et un territoire donnés.

Comment se reconnaître de territoire à territoire? En déclarant l’urgence climatique dans nos communes, nos territoires. On verra qui en est. On pourra échanger.

Avec quels projets ? Avec des petits projets car il est trop tard pour les grands projets, trop longs à mettre en œuvre dans le temps qui reste ; nous avons besoin de penser local pour agir global, d’inventer et reproduire méthodiquement des petits projets efficaces, massivement. Dans 4 champs d’action de réduction mesurablesnourriture, déplacements, bâtiments, énergies renouvelables et 2 champs d’action transverses biodiversité et éducation populaire-formation.

Faut-il réinventer 50 projets ? Non, de nombreux projets ont été menés à bien sur le territoire national (et ailleurs). C’est l’objet de cet appel : les identifier, mesurer leur efficacité locale et nationale ; les mettre en vitrine pour que chacun les adapte et les reproduise sur son territoire. En invente d’autres si nécessaire. Pour les incrédules, en voici une première liste ; elle va de l’idée de projet formulée à 3 démonstrateurs reproductibles : http://agirlocal.org/liste-50-projets/

Comment identifier les 50 projets ?  Cette note de méthode fournit une première liste de projets, des outils de mesure, une proposition d’organisation locale, une fiche type et un exemple de remplissage de la fiche : http://agirlocal.org/methode-identification-50-projets/

Comment partager et s’approprier localement ce projet global ? Cette note décrit les enjeux et les développe en 10 pages illustrées : https://bit.ly/395wCRp

D’où partir sur notre territoire ? De l’identification des 50 projets par 6 groupes élus-citoyens-fonctionnaires dans chacune des champs d’action nourriture, déplacements, bâtiments, énergies renouvelables, biodiversité et éducation populaire-formation.

Avec un kit transition où l’on trouve quelques projets et de quoi s’informer et se former ; et cet indicateur simple, fédérateur, pour mesurer l’efficacité d’un projet: la tonne de CO2 économisée à l’euro dépensé : http://agirlocal.org/kit-transition-locale/

Avec l’empreinte carbone de nos communes : un tableur de calcul à la commune de l’empreinte carbone a été construit à partir des données du HCC. Il est gratuit. Voilà ce qu’il mesure chez nous.

 Copenhague est en passe de réussir zéro émissions carbone en 2025, pourquoi pas nous ?

 

 

À propos

Alors que 3 jeunes sur 4 sont angoissés par l’avenir climatique, 26 COP et plusieurs lois transitions nationales n’ont pas réduit nos émissions de gaz à effet de serre.
Il reste 10 ans pour écarter la menace climatique et une voie que nous n’avons pas empruntée : l’action locale, méthodique, outillée, massive, là où nous vivons, là où nous pouvons en décider.
La classe moyenne et supérieure mondiale -qui émet 80% des gaz à effet de serre- tient son avenir entre ses mains.
A l ‘expérience, réduire ses émissions fait gagner du pouvoir d’achat et du bien-être, crée de l’emploi près de chez soi, réduit les inégalités et crée une nouvelle forme de démocratie dans l’action. De quoi maitriser notre avenir dans le plaisir de vivre.
Si Copenhague est en passe de réussir zéro émissions carbone, pourquoi pas nous ?

Acquis et intentions 2016

Raccourcis